Skip to Content

La lumière

Lourdes signe de la lumiére

A proximité de la Grotte, des millions de cierges brûlent sans discontinuer depuis le 19 février 1858. Ce jour-là, Bernadette arrive à la Grotte avec un cierge bénit qu’elle tient allumé entre ses mains jusqu’à la fin de l’apparition. Avant de partir, la Vierge Marie lui demande de le laisser se consumer à la Grotte. Le même jour, quelques personnes déposent à l’endroit indiqué d’autres cierges allumés. On n’a jamais cessé de les renouveler. Les cierges offerts par les pèlerins se consument depuis lors, jour et nuit. Mettre un cierge à la Grotte ne remplace pas une prière, mais c’est un signe tangible qui porte en secret une demande, une offrande ou un remerciement.

Chaque année, 700 tonnes de cierges brûlent pour vous et pour ceux qui n’ont pas pu ou pas voulu venir. Les volutes de fumée portent des millions d’intentions de prière et de souhaits. D’ailleurs, ce signe de la lumière est omniprésent dans l’Histoire Sainte. Lorsque la Bible parle de l’état de péché dans lequel se trouve l’humanité depuis la faute d’Adam, elle emploie souvent deux images : celle de la captivité et celle des ténèbres. Par opposition, le salut opéré par Jésus-Christ est présenté comme une délivrance et une illumination. Et pour en donner le signe concret, le prêtre bénit le feu et la lumière des cierges lors de la célébration de Pâques, avant de bénir l’eau en vue du baptême. Sans forcément avoir tout cela à l’esprit, les pèlerins et visiteurs de Lourdes en procession avec un flambeau à la main, n’expriment-ils pas au moins l’espérance ?

Une citation de la Bible, sur le thème de la lumière

“Moi, je suis la lumière du monde.
Qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres
mais aura la lumière de la vie”
.
Évangile selon saint Jean (chapitre 8, verset 12)

Des cierges pour tous... et de toutes les tailles

Déposés dans des caissons en bois à l’entrée de l’esplanade de la Grotte, les cierges se présentent sous plusieurs tailles. Le montant de l’offrande n’est donné qu’à titre indicatif. Pour les très gros cierges (jusqu'à 70kg), il faut s’adresser au bureau des cierges .