Skip to Content

Pourquoi allumer un cierge à Lourdes ?

Retour

Les pèlerins sont désormais invités à aller allumer et faire brûler leurs cierges sur la rive droite du Gave. La chapelle des lumières est propice au recueillement et à la prière. Le 19 février 1858, lors de la quatrième apparition, Bernadette arrive à la Grotte, pour la première fois avec un cierge bénit. Elle le tient allumé entre ses mains jusqu'à la fin. C'est de ce geste qu'est née la coutume d'allumer des cierges.

 

Depuis la quatrième apparition, Bernadette, en arrivant, allumait chaque matin un cierge bénit et le tenait de la main gauche, tant que la Vierge se montrait. Ce fut d'abord une dame de la ville qui en prêta un, bientôt ses tantes lui donnèrent tour à tour leurs cierges de congréganistes. Un jour, vers la fin de son extase, Bernadette se leva, pâle encore et radieuse, se pencha vers sa plus jeune tante (Lucile Castérot) qui l'accompagnait ce jour-là, et lui dit: « Voulez-vous me donner votre cierge et me permettre de le laisser dans la Grotte ? - Oui, oui, je te le donne, va le poser si tu veux ». L'enfant se dirigea vers le fond de la Grotte. Elle enfonça dans la terre l'extrémité du cierge, en l'appuyant sur le rocher et le laissa allumé, puis revint à sa place. Après l'apparition, sa tante lui demanda en chemin : « Mais pourquoi m'as-tu priée de te donner mon cierge, et pourquoi l'as-tu porté là-bas ? - La vision m'a demandé si je voulais le laisser, en m'en allant, brûler à la Grotte; et comme il était à vous, je ne pouvais le faire sans votre permission. » Déjà, quelques personnes avaient déposé des cierges. La Mère de Dieu voulait faire savoir qu'elle agréerait l'hommage touchant de ces milliers de flambeaux, qui maintenant éclairent sans fin, pour la glo-rifier, le rocher de l'Apparition. (Extrait de « Petite Histoire de Notre-Dame de Lourdes », par ses premiers chapelains, les Pères Sempé et Duboé, 1931).

Pour communier à la lumière

Marie a tiré Bernadette de l’obscurité du cachot, et l’a conduite jusqu’à ce trou noir du rocher. Elle lui a fait voir une lumière, elle lui a montré son visage : « Une jeune fille aussi jeune et aussi petite que moi. » Et Bernadette, peu à peu, est devenue lumière. Nous aussi, en déposant un cierge à Lourdes, nous voulons communier à cette lumière qui nous est offerte ici, nous voulons devenir lumière. Nous confions à Marie ce désir qu’elle-même nous inspire : vivre chaque jour de la lumière de Jésus, et en rayonner autour de nous.

Père André Cabes, recteur du Sanctuaire de Lourdes

« Quelle est la batterie du chrétien pour faire la lumière ? Simplement la prière. [...] Beaucoup d’œuvres deviennent sombres, par manque de lumière, par manque de prière. Ce qui maintient la lumière, ce qui donne la vie à la lumière chrétienne, ce qui illumine, c’est la prière. »

Pape François, homélie 7 juin 2016

Le saviez-vous ?

Les feutiers veillent depuis les origines du Sanctuaire sur le brûlage des cierges. Dans le silence de la prière, de jour comme de nuit, les milliers de cierges déposés par les pèlerins se consument doucement. Ces hommes dévoués, se relaient du matin au soir. Chaque année, ce sont ainsi plus de 400 tonnes de cire en moyenne qui brûlent. Les cierges peuvent aller de 130 g pour les plus courants, à des colosses de 70 kg. Certains membres de l’équipe, dénommés « les feutiers de l’Apparition », ont pour mission de veiller au candélabre de la Grotte composé de 90 cierges sur son pourtour et d’un cierge sommital.

Cierge en Ligne

Le Sanctuaire de Lourdes vous offre la possibilité de faire déposer et brûler un cierge à la Grotte.

Je fais brûler un cierge