Skip to Content

Faire un chemin de croix

Depuis deux mille ans, les chrétiens se mettent en route pour refaire le chemin de Jésus vers le lieu de son crucifiement. Comme tout le monde ne peut pas se rendre à Jérusalem, l’habitude a été prise depuis le Moyen Âge de représenter des tations du chemin de croix dans les églises, les chapelles et même en plein air (comme ici à Lourdes). Cette prière est pratiquée en esprit de pénitence et de réparation pour le pardon des péchés. Cette dévotion est particulièrement mise à l’honneur à Lourdes.

Le chemin de croix des Espélugues (sur la montagne)

Pèlerins méditant la passion du Christ, au chemin de croix des Espélugues, à Lourdes

Le chemin de croix dit «des Espélugues» serpente dans un site escarpé et forestier. Il est a l'image de l'ampleur des Sanctuaires de Lourdes : 115 personnages en fonte de fer patiné jalonnent en quinze stations les 1500 mètres du chemin.

 

Le chemin de croix des malades (sur la prairie des Sanctuaires)

Pèlerins méditant la passion du Christ, au chemin de croix des malades, à Lourdes

En 2001, Mgr Jacques Perrier, évêque de Tarbes et Lourdes, a décidé la création d'un nouveau chemin de croix accessible aux pèlerins à mobilité réduite. Il est l'œuvre de l'artiste Maria de Faykod. Toutes les stations ont été offertes par de généreux donateurs.

 

Le chemin de croix du gemmail (dans la basilique Saint-Pie X)

Gemmail de Lourdes représentant le crucifiement de Jésus

Réalisé par des artistes du gemmail, le chemin de croix est situé à l'intérieur de la basilique souterraine. Il est accessible, lui aussi, aux personnes à mobilité réduite.

 

En savoir +

Réserver un chemin de croix