Skip to Content

Le cachot

Retour

Le cachot est le lieu d'habitation de Bernadette Soubirous et de sa famille au moment des apparitions, en 1858

En ville de Lourdes, rue des Petits Fossés, se trouve une vieille bâtisse : l’ancienne prison.

Au fond de cette prison, une cellule sombre et humide, de 3,77 m sur 4,40 mètres : le cachot.

Les Soubirous y habiteront à partir de 1856 et y resteront jusqu’à l’automne 1858. François, Louise et leurs quatres enfants s’y entassent dans à peine 16 m². Une unique pièce pour tout faire : dormir, cuisiner, manger, prier. C’est de là que Bernadette partait à la Grotte pour rencontrer la Vierge Marie.

 

On peut découvrir aujourd’hui cette pièce dépouillée de tout meuble. A l’époque de Bernadette : « La chambre était noire et malsaine. Comme meubles, deux pauvres lits, à droite en entrant et une seule petite malle pour mettre le linge ».

Ce lieu nous rappelle que la Vierge a choisi la plus pauvre et la plus ignorante pour révéler à chacun qu’il occupe une place unique dans le cœur de Dieu. Ce paradoxe de Lourdes n’est rien d’autre que le paradoxe de l’Évangile.

Le pape Benoît XVI s'est recueillit au cachot, le 13 septembre 2008 lors de son pèlerinage à Lourdes.